Puisque de remettre le bateau en état n’est pas une mince affaire, nous avons eut le temps de réfléchir à ce qu’on allait concrètement faire quand il serait prêt.
Nous voulions rendre notre voyage particulier. L’idée de base était de faire le tour du monde. Puis nous voulions emprunter le passage du Nord-Ouest. Celui-ci permet de passer de l’océan Atlantique à l’océan Pacifique par le nord du Canada. Mais il faut savoir qu’il est libre de glace et praticables que quelques semaines par année durant l’été arctique.
En résumé ça sert à rien d’arriver trop tôt et il ne faut surtout pas essayer de le passer trop tard, au risque de se faire prendre par les glaces.

Ok s’est bien sympa tout ça, mais on y va par où ? La première étape sera d’apporter le bateau en mer en descendant le Rhin depuis Bâle jusqu’à Rotterdam. A partir de là, nous mâterons le bateau et nous ferons les derniers préparatifs.

Ensuite nous voulons longer la côte belge, française, espagnole portugaise et marocaine jusqu’au Cap vert. Depuis le Cap vert, nous pensons traverser l’Atlantique en suivant les alizés jusqu’au Brésil.

Après ça, nous devrons remonter dans le nord en longeant la côte jusqu’au Canada. Puis il y aura le passage du Nord-Ouest qui nous mènera de l’autre côté du continent américain et sera notre porte d’entrée dans le Pacifique. Et là franchement on sait pas encore trop ce qu’on se veut. Nous voulons aller voir les magnifiques îles du Pacifique, un petit détour pour visiter les Galapagos. Comme beaucoup de marin, nous désirons tout de même passer la Cap Horn (cap situé à l’extrémité sud de l’archipel chilien de la Terre de Feu), mais comment faire car cela nous empêcherait de faire un vrai tour du monde… On verra bien ce qui nous attire le plus.